Notre cursus de développement

Nos phases

phase 1

Attractivité et
qualité client

phase 2

Attractivité
touristique

phase 3

Communication et
image de marque

phase 4

Développement
numérique

phase 5

Organisation du
développement





phase 1

Attractivité et qualité client

Le premier contact avec le consommateur est primordial. Un commerce attractif passe par la maitrise de plusieurs éléments importants tels que la vitrine, l’accueil, la présentation des produits, une offre commerciale dynamique, le respect des obligations légales, des fournisseurs et partenaires impliqués... La mise en place d’animations autour des zones commerciales favorise l’attractivité et la fidélisation de la clientèle. Quelles soient individuelles ou collectives, les animations renforcent la cohésion locale et participent à la notoriété des quartiers et zones commerciales.

Plusieurs thèmes de formations et d’accompagnement sont proposés pour attirer une nouvelle clientèle, améliorer l’accueil et la fidélisation, mais aussi développer le chiffre d’affaires par des actions commerciales efficaces.

phase 2

Attractivité touristique

Renforcer l'attractivité touristique de la région passe notamment par la présentation et la valorisation de ses richesses naturelles, historiques, patrimoniales, culturelles, gastronomiques, artisanales. Elle doit répondre à la fois aux besoins des locaux et aux attentes des touristes nationaux et étrangers. Cela passe aussi et surtout par le développement des compétences en matière de langues étrangères grâce à des cursus personnalisés aux métiers : l’accueil, l’orientation, le conseil, l’information et la vente pour satisfaire une clientèle touristique exigeante.

Les thèmes de formations sont adaptés aux acteurs du tourisme (services public, guides, consultants, cafés, hôteliers, restaurateurs, commerçants). Les partenaires de l’attractivité touristique conseillent et accompagnent les entrepreneurs pour favoriser la qualité d’accueil de leur établissement, ainsi que le développement d'itinéraires et circuits touristiques.

phase 3

Communication et image de marque

Les petites structures ont souvent un budget limité pour faire connaître leurs produits ou services. C’est particulièrement vrai en période de crise, pendant les périodes de création et de développement de l’entreprise et lors d’actions de fidélisation. C’est pourtant très important de se faire connaître et se faire reconnaître !

De la stratégie de communication aux outils et supports de communication, nous effectuons un tour d’horizon des différentes techniques de communication à disposition des TPE, PME et startup pour se faire connaître. En fonction du budget, des compétences, du temps alloué en interne et des cibles, nous apprivoiserons ensemble les techniques les plus adaptées à la communication de l’activité, c’est-à-dire, celles dont l’impact et le retour sur investissement sera le plus élevé.

phase 4

Attractivité numérique

La banalisation de l’usage des technologies mobiles a renforcé la tendance de la digitalisation du parcours des consommateurs et des voyageurs. L’information commerciale et touristique est accessible n’importe où dans le monde, à n’importe quel moment. Pour les consommateurs, cette information peut se consommer lors de séances de shopping ou encore lors d’une recherche d’une profession libérale ou médicale. Pour les voyageurs, l’information est disponible durant toutes les phases de leur voyage, de leur choix de destination, des étapes de leur circuit jusqu’à la fin de leur séjour. La mutation amorcée par le numérique se traduit notamment à travers la définition d’une nouvelle stratégie de conquête client, de communication, de diffusion et d’accueil des consommateurs.

Les TPE/PME peuvent, grâce à ces nouveaux outils, conserver les consommateurs locaux et pérenniser leur rôle de développeurs touristiques des territoires. Avoir la connaissance et la compétence numérique permet une interaction avec une clientèle connectée. Il est important d’adapter et d’exploiter les outils numériques et interactifs pour mieux valoriser notre territoire et ainsi, avoir une parfaite compréhension des nouveaux mécanismes de l’impulsion d’achat.

phase 5

Organisation du développement

L’organisation d’une TPE/PME n’est pas chose simple… C’est même de plus en plus compliqué à l’heure où les clients, les concurrents, les ressources humaines et parfois les fournisseurs semblent s’entendre pour vous compliquer la tâche. Pour mener à bien le développement de son entreprise, il est nécessaire d’organiser son temps, ses missions, ses ressources, ses moyens et ses projets.
Travailler jour et nuit, semaine et week-end atteint souvent la santé du chef d’entreprise. Il est donc indispensable d’organiser sa structure pour optimiser le temps et la productivité des dirigeants et des salariés. De plus, pour bien gérer les finances d'une TPE/PME, il convient d'accorder suffisamment d'importance à la trésorerie, mais aussi de maîtriser ses coûts et la mise à jour de ses tableaux de bords.

Nous abordons les étapes de l’organisation globale, de la gestion d’entreprise (administrative et comptable) et le management des ressources humaines. L’objectif est de nourrir la réflexion pour mieux définir l’organisation optimale de l’entreprise et orienter de manière opérationnelle et pratique les ressources.

bandeau banniere